9782266233866

Edition : Pocket

Genre : Contemporain

 

 

Le 23 novembre, Eugène naît prématurément à six mois de grossesse. Sept jours plus tard, il meurt.

Sa mère s'enferme complètement. Son père, tente de faire son deuil en racontant la vie d'Eugène. Celle qu'elle aurait été s'il n'était pas mort si rapidement.

 

Ce livre est beau et émouvant. Il nous fait sourire, réfléchir, se révolter, mais jamais il ne nous fait nous larmoyer (même si d'accord de temps en temps on aurait bien envie de verser une petite larmichette).

C'est l'histoire d'un homme, qui tente de faire son deuil en imaginant la vie qu'aurait mené son fils, Eugène, s'il n'était pas mort après 7 jours. Il va se renseigner sur les amis qu'il se serrait fait à la crèche, va nous présenter sa famille, va imaginer la personne qu'il serait devenu.

J'ai apprécié cette lecture, qui traite d'un sujet difficile. Le fait que le narrateur soit un homme apporte, selon moi, un plus à cet ouvrage. Cet homme, qui malgré le silence de sa femme, ne baisse pas les bras. Qui reçoit de pleine face les sorties grotesques de son entourage. Et quel entourage. Des parents, des amis, qui insinuent qu'il est temps de passer à autre chose. Que ce garçon n'a pas existé, qu'il faut l'oublier. Ils ont des mots très durs à propos d'Eugène.

C'est un tout petit livre que je recommande sans problème.

 

Challenge 170 idées : 6. Objet d'enfance