leviathan_scott_westerfeld

Edition : Pocket Jeunesse

Genre : Science-Fiction

 

1914. Suite à l'assassinat de l'archiduc austro-hongrois François-Ferdinand, la première Guerre Mondiale éclate. D'un côté les darwinistes, de l'autre les ultra-mécaniques. Aleksandar, fils de l'archiduc, est lui aussi menacé de mort. C'est durant sa fuite à travers l'Europe qu'il va faire la rencontre de Deryn, jeune fille passionnée d'aéronautique, faisant partie du clan ennemi.

 

 

Léviathan c'est un livre de science-fiction. Plus précisément du genre retrofuturiste, également connue sous le nom de steampunk. Pour moi ce fût une première. Pas en science-fiction, qui est un genre littéraire que j'ai déjà eu la chance de découvrir, mais ce genre là précis, je ne le connaissais pas.

Ce qu'il faut savoir avant de se lancer dans ce genre de livre, c'est ce que veux dire "rétrofuturiste". On prend un événement historique dans lequel on fait interagir des découvertes de la révolution industrielle (ça c'est pour la partie rétro) et on y ajoute une pincée de chose qui n'existe pas ou pas encore (pour la partie futuriste).

Dans le cas de Léviathan, notre intrigue se déroule pendant la Première Guerre Mondiale. Cette guerre oppose les clankers (allemands et austro-hongrois) qui se servent d'engins de guerre mécaniques, et les darwinistes (ouest de l'Europe, Royaume-Uni) qui créent de nouvelles espèces animales (dont le fameux Léviathan). Nous allons suivre en alternance Aleksandar, fils de l'héritier au trône austro-hongrois, François-Ferdinand, et Deryn, jeune fille se faisant passer pour un garçon pour pouvoir intégrer la "Air Force" britannique. Pendant plus de la moitié du livre, nous allons suivre ces deux personnages tour à tour, puis ils vont finir par se rencontrer (je ne crois pas que ce soit un spoiler, on s'y attend).

leviathanapproaches

Lorsque les parents d'Alek sont assassinés à Sarajevo, il se trouve contraint de fuir, avec pour seuls compagnons, son maître d'armes, son maître de mécanique et deux autres hommes. C'est à bord d'un mécanopode (sorte de gros tank sur pattes) qu'ils vont se rendre en Suisse (qui est un pays neutre, rappelons le). En parallèle, Deryn, déguisé en garçon se faisant appeler Dylan, va passer son test pour rejoindre les forces aériennes britanniques et va, par un concours de circonstances, se retrouver à bord du Léviathan, sortes de gigantesque baleine volante. Lorsque le Léviathan, se rendant à Constantinople, va survoler les Alpes suisses, il va se faire attaquer par les allemands et s'écraser sur un glacier non loin du refuge d'Alek et ses compagnons.

Il m'a fallu beaucoup de temps pour lire ce livre. Et ce n'est pourtant pas le nombre de pages qui est en cause. Il me fallait m'armer de motivation pour attraper le livre et l'ouvrir. Ce qui est très dommage, puisqu'à chaque fois que je m'y mettais, j'en lisais beaucoup en peu de temps. Pourtant, ce n'est pas que l'histoire me déplaisait. Deryn m'a plu dès les premières pages. Elle est une héroïne parfaite. Jeune et pleine de courage. Par contre, Alek est un garçon ayant une grande estime de lui même et ça ne m'a pas plu. C'est d'ailleurs ce trait de caractère qui va les entrainer, lui et ses compagnons, dans des situations délicates. Ce qui fait qu'il va finir par changer. A partir du moment où Deryn et lui se rencontre, je n'ai plus pu lâcher le livre et j'ai adoré nos deux personnages.

J'ai également beaucoup apprécié le Dr Barlow, rare scientifique femme. Elle a un sacré tempérament. J'ai été très étonnée puisqu'on découvre dans le livre qu'elle a pour animal de compagnie Tazza, un tigre de Tasmanie. Elle ne cesse de répéter que ce n'est pas un animal inventé par les darwinistes, mais bien un animal réel. Et quelques jours après avoir découvert Tazza, j'ai lu un article dans le journal parlant du fameux tigre de Tasmanie et de sa fâcheuse disparition (mais ce n'est pas là le sujet de cette chronique). Cet animal existe bel et bien.

deryn

Durant tout le livre il y a des illustrations (environ une par chapitre) et c'est un gros plus. Ca aide à comprendre ou à visualiser certaines choses et de plus j'ai trouvé certains dessins vraiment beaux. Je vais sans problème me plonger dans la suite des aventures d'Alek et Deryn, et je recommande ce livre aux novices de la SF steampunk. Il m'a par ailleurs donné envie de découvrir d'autres ouvrages de ce genre littéraire.

 

Lu dans le cadre du challenge : 10 Inconnus dans ma pal

10inconnusdansmapal_zps234c0ffe