Damnés tome 1 de Lauren Kate

Damnés

Édition : Bayard Jeunesse

Genre : Fantastique

 

Lucinda est envoyée dans un lycée d'éducation surveillée à la suite d'un tragique accident. Elle va très vite être attirée par le mystérieux Daniel, alors que Cam, lui, est sous le charme de Lucinda. Et il va rapidement ne plus laisser la jeune fille indifférente. Dans cet endroit triste et austère, un combat se met en place.

 

Bon, troisième lecture young adult relativement dans le même "style" en peu de temps, ça m'a permis de comparer un peu ce qui se fait en SF et en fantastique.

On retrouve, encore et toujours, le désormais fameux triangle amoureux. Je commence à me demander quel est le concept. Pourquoi insérer ces maudits triangles dans tous les livres. On avait commencé avec Twilight (Edward-Bella-Jacob), on enchainait avec Hunger Games (Peeta-Katniss-Gale), on y avait droit à nouveau dans Promise (Ky-Cassia-Xander) et on le retrouve ici entre Cam, Lucinda et Daniel. Je ne suis vraiment pas fan de cette idée. L'auteur nous "force" à préférer un personnage au détriment d'un autre. Je me demande à quoi ça sert?

Avouons-le, au départ j'ai eu énormément de mal avec Daniel. Puis on en apprend plus (bon presque à la fin du livre, certes, mais ça nous donne une chance de l'apprécier dans les prochains tomes) et on revoit son jugement. Finalement, il n'est peut-être pas si mal ce Daniel. Mais, ne me blâmez pas, j'ai directement accroché avec Cam. Il a ce petit côté bad-boy-mais-pas-trop qui m'a beaucoup plu, alors que Daniel tirait la gueule pendant les 300 premières pages (sur 440, ce qui nous laisse effectivement peu de temps pour l'apprécier). Lucinda, notre héroïne féminine m'a souvent fait hausser les sourcils. Quelle naïveté. Pauvre petite bête toute seule, et toute chétive et sans défense, mais qui n'arrive pas à résister, même si elle se rend compte qu'elle va droit dans le mur. J'avais envie de lui dire "Non mais oh! T'as vraiment prévu de te faire la malle en pleine nuit, sans rien dire à personne, pour aller retrouver un gars super violent, on ne sait où?". Bref, nous ne retrouverons pas ici une héroïne à la Katniss, mais elle n'est pas non plus niaise comme Bella (oh heureusement).

Quand à l'histoire, j'ai assez bien accroché. Il faut dire que le résumé reste très vague, on ne sait pas trop dans quoi on s'embarque. Si je peux vous donner un conseil, ne faites pas comme moi, n'allez pas sur internet lire des avis et autre alors que la lecture est en cours. J'ai été spoilé (peut-être que j'étais trop naïve moi aussi sur ce coup et que j'aurais du comprendre plus vite, mais bon) sur la "raison" de la présence, dans ce lycée, de plusieurs personnages. Grah je n'ai pas aimé ça. J'ai perdu un peu de suspens à ma lecture et beaucoup trop de choses tombaient donc sous le sens, alors qu'elles étaient là pour me mettre encore plus le doute. Alors surtout ÉVITEZ d'aller fouiller sur le net. Je dois également vous le dire, j'étais tellement dans le livre que je l'ai lu en à peine 2 jours (250 pages le premier jour, j'ai dévoré la fin le lendemain). Il se lit très vite et j'avais toujours envie d'en savoir plus (même si j'en savais déjà trop à cause des spoilers du net).

Si j'avais une critique à faire sur ce livre (oui la critique des triangles amoureux vise plutôt la totalité des histoires de ce genre), c'est quoi ces noms? L'auteur s'est embêtée à nommer ses personnages, pour au finalement n'utiliser que des surnoms tout au long du livre, alors qu'elle avait fait de très bons choix. Genre Cameron, qui devient Cam (en faite pendant longtemps j'ai pensé qu'il s'appelait réellement Cam, on apprend bien plus loin son nom complet), pourquoi lui avoir donné ce surnom naze (désolée, mais vraiment, je trouve ça nul). J'adore ce genre de livres pour les noms souvent surprenants des personnages (non Bella n'est pas un nom surprenant!), alors pourquoi les gâcher? Notre héroïne a un prénom qui colle totalement pour une histoire du genre. Lucinda a ce petit côté inédit et mystérieux qui nous aurait permis de la prendre au sérieux, alors pourquoi dire Luce tout le long du livre. C'est une chose que j'ai du mal à comprendre, si quelqu'un peu m'éclairer!

J'ai pu lire de tout niveau avis sur ce livre, personnellement j'ai apprécié, même si c'est loin d'être un coup de cœur. Une histoire simple (qui traine un peu par moment), mais qui m'a fait changer totalement d'univers. Je lirai la suite sans hésiter.

 

 

1193057Vertige tome 2 de Lauren Kate

 

Attention spoiler !!!

 

Après avoir quitté le collègue de Sword & Cross, Lucinda est placée dans le plus grand secret, à Shoreline. Là, ce n'est pas avec des anges déchus qu'elle va vivre, mais avec les Néphilim, c'est gens dont un peu de sang angélique coule dans les veines. Alors que Daniel mène un combat contre les Bannis qui en veulent à Lucinda, la jeune fille va apprendre à maitriser les Annonciateurs, ces "ombres" qui la terrifient depuis toute petite.

 

Nous voici de retour, non pas dans le décor lugubre de Sword & Cross, mais dans le paysage accueillant qu'offre Shoreline. L'histoire suit son cours. Maintenant que les Bannis ont apprit que Lucinda vit probablement sa dernière vie, ils la traquent sans relâche. Daniel et Cam sont liés durant la trêve (18jours de trêve qui avait été décidée à la fin du 1er tome) pour garder la jeune fille en vie.

 

J'ai eu beaucoup de peine avec ce tome et je ne vois qu'une seule cause, notre héroïne, Lucinda. Elle m'énerve! Au plus haut point. La demoiselle qui sait qu'elle est en danger fait des siennes durant tout le livre. Et quand Daniel lui recommande de ne pas quitter le campus, madame se rebelle parce qu'elle pense qu'il est simplement jaloux qu'elle puisse s'amuser sans lui. Bah bien sur! Il n'a que ça à faire. De plus, maintenant qu'elle a un certain "dégoût" (parce que bon madame est toujours légèrement attirée quand elle le voit) pour Cam, et que naïvement on pensait cette histoire de triangle amoureux terminé, que nenni, voilà que débarque Miles, le gentil-joli Néphilim.

Alors même si j'ai mis pratiquement une semaine pour lire ce tome (contre 2 jours pour le premier), j'ai aimé ce concept de personnages pas vraiment ange, mais pas 100% humains non plus. Ça nous permet d'en apprendre plus sur certains pouvoirs, surtout sur ce qu'on peut tirer des Annonciateurs, si on sait les maitriser.

Pour revenir à nos personnages, Miles, je l'ai adoré dès les premières lignes (il m'a fait oublier la déception de ne plus avoir Cam comme personnage récurrent). Il est vraiment adorable, il a tout pour plaire, on l'adore. Parmi les nouveaux personnages je me suis également beaucoup attachée à Shelby, qui n'est pas sans nous rappeler Penn dans le tome 1, pas d'un point de vue caractériel, mais dans la manière de s'attacher à Lucinda. J'ai également été contente de retrouver les anciens personnages.

La fin a été une grande surprise pour moi. A aucun moment je n'ai imaginé ça, donc j'avoue que durant les 50 dernières pages, l'auteure m'a tenu en haleine et forcément, je me fais toujours avoir, j'ai envie de me plonger dans le tome 3 (qui est déjà dans ma pal). J'espère simplement que Lucinda va changer de comportement parce que sinon je ne sais pas si j'arriverai à lire le quatrième volet.

 

Paradise