je-suis-comme-vous-unique-astrid-el-chami

Edition : La Bourdonnaye

Genre : Chick-lit

Note : 16/20

C'est l'heure du bilan pour Emma. Cette parisienne de vingt-cinq ans revient sur ses déboires professionnels, ses amours catastrophiques et les tragédies qui ont marquées son année.

Mais aujourd'hui, elle a décidé de tout recommencer à zéro pour mieux réussir, ou pas.

Mon avis

Avant tout, je tiens à remercier la maison d'édition La Bourdonnaye, pour la confiance qu'elle me témoigne et pour m'avoir permis de découvrir un si bon livre.

Cette histoire c'est celle d'Emma, parisienne de vingt-cinq ans, qui fait le bilan de sa vie. Et pour tout dire, il est plutôt mauvais. Après une très brève carrière dans le journalisme (où disons le, elle était plus esclave qu'autre chose), elle a enchaîné les boulots pourris, dont, particulièrement, celui aux galeries Lafayette où elle va littéralement croupir, comptant même les heures avant la fin de la journée. Si l'on se penche du côté des amours, ce n'est guère mieux. Alors qu'elle pensait vivre une belle relation depuis quatre ans, elle va se rendre compte (notamment suite à des vacances) qu'en fait elle serait bien mieux célibataire. C'est alors que s'enchaine les histoires sans lendemain. Et enfin, il y a sa vie familiale sur laquelle plane un gros nuage noir, la maladie de sa maman. Tout au long de ce roman, nous allons suivre les tribulations d'Emma.

Lorsque j'ai été contacté pour lire ce roman, j'avais déjà eu l'occasion de lire quelques chroniques sur ce livre sur la blogosphère. Et franchement, je suis super contente d'avoir eu la chance de le découvrir. C'est un condensé de bonne humeur (avec quelques passages tristes) qui m'a fait du bien. Et surtout, rappelons-le, il s'agit d'un premier roman.

Emma est une jeune femme qui m'a tout de suite plu (ce qui est très rare pour moi dans les romans chick-lit). C'est une véritable parisienne, dont le style pourrait tout à fait ne pas plaire, mais moi, elle m'a directement accroché. J'apprécie son humour, ses expressions (dans lesquelles elle insère souvent des termes anglais, why not?) et sa manière de nous raconter son histoire.

J'avoue avoir été légèrement déstabilisée à un certain moment. Je suis partie dans l'optique que ce roman était classé en chick-lit et que donc j'allais rire du début à la fin. Et en effet, en lisant les aventures d'Emma dans le cadre de son travail aux galeries Lafayette, j'ai très souvent eu le sourire, j'ai même par moment franchement éclaté de rire. Et puis soudain, le récit part dans une toute autre direction, celle de la maladie de la maman d'Emma. On pourrait craindre que l'histoire ne dévie dans quelque chose de trop tragique, limite pathos, mais heureusement, Astrid El Chami a su faire d'Emma une femme forte, qui malgré les épreuves que lui impose la vie, ne baisse pas les bras. Et là, j'ai eu une prise de conscience ; ce livre est bien plus qu'un roman de chick-lit écrit pour nous faire rire.

Ce livre est composé en deux parties. La première, celle décrite ci-dessus m'a vraiment emballé du début à la fin. Puis vient la deuxième partie, où l'auteur nous propose deux fins possibles. C'est probablement le point noir du livre (de mon point de vue). Même si l'écriture reste dans le même ton, qu'Emma nous fait toujours rire, je déteste devoir choisir une fin. Malgré tout, ça ne m'a pas gâché la lecture et j'émets une préférence pour le premier scénario.

La plume d'Astrid El Chami est vraiment agréable à lire, malgré quelques phrases mal construites qui restent difficiles à comprendre. J'ai tout de suite aimé son style accrocheur. Vous l'aurez compris, j'ai été complètement emballée par ce premier roman.

Une suite aux aventures d'Emma est prévue et j'ai déjà hâte de la retrouver pour connaître la suite de ses tribulations.