Le garçon d'en face

Edition : Hachette bloom

Genre : chick-lit, épistolaire

Note : 14.5/20

Alors que Melissa cherche quelqu'un pour s'occuper des animaux de sa voisine, actuellement dans le coma suite à une agression, elle va penser au neveu de celle-ci, le fameux photographe Max Friedlander. Seulement voilà, Max doit embarquer pour des vacances en Floride au bras d'un des mannequins les plus en vogue du moment. Il va alors demander à son ami John de prendre sa place quelques temps, pour faire croire qu'il est un très bon neveu et qu'il mérite sa place sur le testament de sa riche tante. Mais tout ne va pas se passer comme ils le pensaient.

Meg Cabot est un nom très connu de la littérature jeunesse. Elle a notamment écrit les sagas à succès Journal d'une princesse et Une irrésistible envie. Et pourtant, c'est la première fois que je me frotte à l'écriture de cet auteur. Je dois dire que j'ai passé un très bon moment avec ce livre.

Cet ouvrage est difficile à mettre dans un genre. Personnellement, je le note en chick-lit, mais ça reste discutable. C'est un roman écrit sous forme épistolaire (de notre époque), par mails échangés entre les différents protagonistes. Il est vrai que j'adore ce genre, même si ça demande toujours un petit temps d'adaptation. Les personnages ne nous sont pas présentés dès le début et de manière détaillée. On en apprend plus sur eux, au fur et à mesure de l'histoire.

Dans ce roman, nous allons suivre Melissa, jeune femme de vingt-sept ans qui est journaliste pour le New York Journal. Un matin, entendant le chien de la voisine aboyer sans cesse, elle va aller voir ce qu'il se passe. La porte de l'appartement n'est pas fermée (chose étrange pour dire qu'on est en plein Manhattan) et lorsqu'elle entre, Mel va découvrir sa voisine, âgée de quatre-vingt ans, allongée par terre, inconsciente. Alors qu'elle est plongée dans le coma, quelqu'un va devoir s'occuper de ses animaux. Deux chats, Mr.Peeper et Tweedeldum, ainsi qu'un magnifique danois, Paco. Seulement voilà, Paco a besoin d'être sorti toutes les quatre heures et Mel ne peut pas se permettre de rater si souvent le travail. Elle va alors penser à appeler le neveu de sa voisine, Max. Seulement voilà, il doit s'envoler pour quelques temps pour la Floride, accompagné un grand top model. Mais comme sa tante est très riche et que Max ne veut pas perdre une occasion de toucher son héritage (sachant qu'il est le seul héritier en plus d'une association), il va faire appel à John, un ami à lui qui avait une dette envers Max. Sa demande n'est pas très compliquée, il faut simplement qu'il se rende chez sa tante, qu'il se fasse passer pour Max, qu'il rassure la voisine en lui disant qu'il va prendre les choses en mains, et si jamais ladite tante se réveille, il doit appeler Max qui rappliquera aussi vite.

Comme on peut aisément se l'imaginer tout ne va pas forcément bien se passer. Même si dès le début Mel va être persuadée d'être face à Max, la vérité finie toujours par se savoir et forcément, quelqu'un va révéler la supercherie à Melissa. C'est un livre de chick-lit, donc lorsqu'on commence le livre on sait déjà comment il va se terminer, malgré tout, ça n'empêche pas de passer un bon moment. Même si Meg Cabot ne révolutionne pas le genre, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Les personnages sont attachants. Que ce soit Melissa, cette fille de la campagne, qui a un cœur gros comme ça, qui se soucie de tout le monde. Que ce soit Nadine, la meilleure amie, totalement psychotique par rapport à son poids. Que ce soit John, qui s'en veut d'avoir menti, qui n'aime même pas vraiment Max, mais qui fait quand même tout ça pour lui. Que ce soit Stacy, la belle-sœur enceinte jusqu'aux yeux qui supplie pour avoir des histoires croustillantes.

C'est un très beau tableau de personnages auquel on a droit. On en vient à aimer les gentils et à vraiment détester les méchants. D'ailleurs il n'y en a pas beaucoup dans ce livre. Un seul et unique méchant, qu'on repère très vite et on croise les doigts pour qu'il se fasse démasquer.

Une lecture qui m'a bien plu et que je recommande pour un petit moment détente. Il a déjà été publié sous le titre "Mélissa et son voisin".

Lu dans le cadre du challenge à 1000

Lu dans le cadre du challenge 10 Inconnus

10inconnusdansmapal_zps234c0ffe

Challenge des 170 idées : 62. Un groupe d'au moins deux objets similaires

challenge-170-300x199