7883527_164384

Edition : J'ai lu

Genre : Contemporain

Note : 14/20

Ivan est ami imaginaire professionnel. Depuis toujours, il s'occupe d'enfants qui ont besoin de lui. Lorsqu'il rencontre le petit Luke, il se rend très vite compte qu'il y a un problème. Non seulement le petit garçon n'a pas l'air d'avoir une mauvaise vie, mais surtout, sa tante, Elizabeth, ressent des manifestations d'Ivan. Jusqu'au jour où elle va réellement le voir.

Dans cette histoire, on flirt avec l'imaginaire. Ivan, qui a pour métier "ami imaginaire", déteste cette expression. Au final, si les adultes ne le voient pas, ce n'est pas de sa faute. C'est simplement parce qu'ils n'y croient plus. Son nouveau meilleur ami s'appelle Luke. C'est un petit garçon attachant, qui mène une vie pas facile, mais qui ne s'en plaint pas. Sa maman l'a eu à 16ans et refuse de s'occuper de lui. C'est donc sa tante, Elizabeth, qui l'élève. Il a un très bon copain, Sam, avec lequel il passe beaucoup de temps. Ivan se rend très vite compte que malgré le déni de sa maman, Luke est aimé par ses proches et qu'il n'a pas vraiment besoin d'un ami imaginaire. Un soir, après le premier souper prit en commun avec Elizabeth, Ivan lui souffle un "Merci Elizabeth" pour le morceau de pizza avec olives qu'elle lui a déposé sur la table. Et contre toute attente, Elizabeth l'entend. C'est alors qu'Ivan se dit que peut-être que sa nouvelle mission n'est pas de s'occuper du petit garçon, mais plutôt de sa tante.

Encore une fois c'est un beau livre qu'a écrit Cecelia Ahern. Je ne sais pas s'il est encore utile de la présenter, si vous me suivez vous devez savoir que j'apprécie fortement sa plume. Il y a dans ce roman une grande part d'irréel. Et pourtant, du début à la fin j'ai eu envie d'y croire. Je refusais de me dire qu'Ivan était imaginaire. Grâce à lui, j'ai vécu avec Elizabeth et Luke de très beaux moments de partage, d'amour et de doute. Forcément, au début Elizabeth ne va pas comprendre que l'homme qu'elle a vu apparaître dans sa vie si subitement est en fait imaginaire. Et même si Ivan lui fera quelques allusions, ce n'est qu'à la toute fin qu'elle s'en rendra compte.

J'ai particulièrement aimé le passage du champ de dent de lion. J'avais limite l'impression d'être là avec eux, à courir après les graines volantes et à faire des vœux. C'était une scène très émouvante. Une belle déclaration d'amour d'Elizabeth à Luke.

Dans ce livre les trois personnages principaux sont forcément ceux qui nous auront le plus marqué. Ivan et son côté grand enfant, Elizabeth et sa rigidité à toute épreuve et Luke, l'enfant que l'on a envie de serrer dans nos bras et de dorloter. Mais pour une fois, je trouve qu'il est pertinent de parler d'un personnage secondaire en particulier, qui apporte un intérêt supplémentaire au livre. Il s'agit d'Opale, la cheffe des amis imaginaires, qui est une femme tantôt douce, tantôt forte. J'ai apprécié ce personnage et j'ai été heureuse d'en apprendre plus sur elle, sur son histoire avec l'homme qu'elle a rencontré comme Ivan a rencontré Elizabeth. On partage un moment de son intimité et s'est un personnage vraiment touchant.

En bref, une bonne lecture. Un moment agréable avec ces personnages.