155459-gf

Édition : Gallimard
Collection : Folio
Date de parution : 1939 VF

 


George et Lennie sont deux amis, qui partagent le même rêve américain. Travaillant de ranch en ranch, ils souhaitent gagner assez d'argent pour pouvoir acquérir une petite exploitation et y vivre tranquille, comme bon leur semble, à cultiver leur nourriture et surtout, avoir des lapins dont Lennie pourrait prendre soin.
Parce que voilà, ce colosse à la force monumentale a un retard mental et il nourrit tout particulièrement une passion pour les choses douces, qu'il adore caresser. C'est cette passion qui va d'ailleurs compliquer les choses, lorsque la jeune épouse du fils du patron va proposer à Lennie de toucher ses cheveux.

 

 

 

Que dire de ce livre à part peut-être wouaw! Il vous prend au trip et vous ne pouvez plus le lâcher. Certes il est petit (à peine 150 pages), mais une fois commencé je n'ai plus pu le lâcher. Ces personnages sont touchants (bon sauf peut-être Curley et sa femme, on est bien d'accord) et je me suis très vite attachée à Lennie. Ce grand gaillard qui voudrait simplement pouvoir s'occuper des lapins.

Ce livre traite de sujets sensibles, racisme et discrimination. Mais dans le fond on nous livre également une sacrée leçon d'amitié. Avec cet homme qui pourrait très bien faire sa vie comme bon lui semble, mais qui malgré tout ne peut se résoudre à abandonner son ami déficient, comme s'il était son protecteur. J'ai cherché un lien, je pensais pendant tout le livre qu'en faite on nous avait caché qu'ils sont frères ou quelque chose du genre, au risque de vous spoiler, NON, ils ne sont pas frères. C'est donc pour celà que je vous parle de leçon d'amitié.


On a frôlé le coup de cœur avec ce livre. Je crois que c'est la fin qui, loin de me déplaire, m'a paru à la fois très prévisible et totalement à côté de celle que j'aurais souhaité. Ce livre nous fait vraiment passer par tous les états et il vaut réellement le détour.

En tout cas une lecture que je vous conseille vivement.